Jolie Coiffure De Tous Les Jours

Jolie Coiffure De Tous Les Jours – Jolie Coiffure De Tous Les Jours

Le 24 août 1944, Henri Béraud est arrêté. Béraud, le reporter à la plume voyageuse, le journaliste qui a signé des articles de haute graisse, le mémorialiste génial d’une jeunesse lyonnaise… Mais aussi, pendant la guerre, le chroniqueur vedette de « Gringoire », journal peu suspect de résistance. Que fait Béraud, menotté ? D’abord, il proteste de son innocence, c’est attendu, c’est de bonne guerre (sans jeu de mots).

10 jolies coiffures à faire en 10 secondes - Terrafemina

10 jolies coiffures à faire en 10 secondes – Terrafemina

Ensuite, il écrit un livre, « Quinze jours avec la mort », où il re-proteste et où il explique « la cruauté », « l’aveuglement haineux » de ceux qui vont le condamner à mort pour « intelligence avec l’ennemi » – il sera néanmoins gracié par le général de Gaulle (traité de « charlatan funèbre »), qui lui évitera le destin de Brasillach. Ce qui fait le prix de ce livre – car l’homme a un indéniable talent – c’est le style. Henri Béraud est vif, de mauvaise foi, fielleux et, souvent, drôle comme un qui n’a rien à perdre. Sauf sa tête.

LIRE AUSSI > La boîte à bouquins de Forestier : dans les bas-fonds de Paris

Trimballé de cave en cage, de bureau en placard, Béraud raconte ses tribulations dans le désordre de la Libération de Paris. Il décrit « les boit-sans-soif qui biberonnent à plein goulot » dans les commissariats, « l’odeur de sueur qui est celle des insurrections », se défend d’avoir « jamais outrepassé les droits reconnus à tout écrivain ». Il est transféré dans les bas-fonds de l’Hôtel de Ville (en « compagnie d’une vingtaine de petites gouapes, de la simple graine de harengs »), dialogue avec « un coiffeur odorant et frisé » (« pédéraste », précise-t-il), côtoie des Polaks qui ne parlent que du « baragouinoff et du charabiaski » et un « échappé de Biribi couvert de prestigieux tatouages, pourvu d’une chaude-pisse monumentale ».

10 chignons faciles et rapides à faire

10 chignons faciles et rapides à faire

Le 21 septembre, il est gardé par une femme. Laquelle mérite une jolie description :

Notre homme s’attache « à démontrer que mon activité d’écrivain était non seulement légitime mais légale… » et offre à ses juges « la totalité de ses écrits politiques », pour prouver son innocuité. Mais « ces fauves n’abandonnent pas si facilement la piste ».

Une parenthèse. J’admire profondément le Béraud d’avant-guerre, l’auteur du « Flâneur salarié », de « Qu’as-tu fait de ta jeunesse ? » (livre merveilleux), de « Dictateurs d’aujourd’hui ». Devenu collabo, contempteur de l’Angleterre et chantre de Pétain, le Béraud des années sombres est, tout simplement, un salaud. À ses inquisiteurs, qui l’accusent, lors de son arrestation, de « ne pas aimer les Juifs », il répond, la bouche en cœur, que « les dénonciateurs des juifs installés dans les bureaux de “Gringoire” me dégoûtaient profondément ». Faux cul total.

Tutoriel coiffure de tous les jours

Tutoriel coiffure de tous les jours

Il suffit de feuilleter ses articles (1). 16 janvier 1941 : « Il y a, dans nos malheurs, une responsabilité juive ». 23 janvier 1941 : « Oui, il faut être antisémite… Le salut de la France est à ce prix » ; « On parle yiddish à la Sorbonne » ; « Il faut beaucoup plus qu’un juif pour remplacer la moitié d’un Breton » ; « La France a souffert de ce qu’il faut bien appeler l’enjuivement d’un peuple ». 11 juin 1943 : « Les juifs entonnèrent à pleine voix le grand air de la persécution… La pleurnicherie dure le temps qu’il faut puis brusquement la haine éclate… ».

LIRE AUSSI > Céline, Chardonne, Morand, Rebatet… le retour des collabos ?

Henri Béraud est mort, libre (mais paralysé) à Saint-Clément-des-Baleines, en 1958. Ses « Quinze jours avec la mort », pages dans lesquelles il croise en prison Sacha Guitry et Paul Chack, valent le détour. Il y entonne « le grand air de la persécution », comme tous les Hitlériens, les Doriotistes, les Miliciens, les Gestapistes et les Waffen-SS français. Crapule ? Sans doute. Mais, quand même, grand chevalier du stylo à bile.

▷ 10+ idées pour une coiffure facile réalisée en rien de ...

▷ 10+ idées pour une coiffure facile réalisée en rien de …

(1) Rassemblés en trois volumes publiés en 2006 par Consep.

François Forestier

1001+ idées de coiffures avec un chignon rapide

1001+ idées de coiffures avec un chignon rapide

3 coiffures faciles 🌺 Coiffures pour tous les jours ...

3 coiffures faciles 🌺 Coiffures pour tous les jours …

Coiffure pour petite fille pour tous les jours en plus de ...

Coiffure pour petite fille pour tous les jours en plus de …

Je veux du long, du court, changer de tête chaque jour ...

Je veux du long, du court, changer de tête chaque jour …

J’ai testé (et adoré) #10 : le cours de coiffure chez 10c …

Coiffure Pour Tous Les Jours Tresses

Coiffure Pour Tous Les Jours Tresses

Other Collections of Jolie Coiffure De Tous Les Jours

J'ai testé (et adoré) #10 : le cours de coiffure chez 10c ...3 coiffures faciles 🌺 Coiffures pour tous les jours ...Coiffure pour petite fille pour tous les jours en plus de ...10 chignons faciles et rapides à faire10 jolies coiffures à faire en 10 secondes   Terrafemina1001+ idées de coiffures avec un chignon rapide▷ 10+ idées pour une coiffure facile réalisée en rien de ...Tutoriel coiffure de tous les jours